25/03/20 – Confinement, jour 10 : on s’habitue

Qu’on le veuille ou non, on s’habitue à tout. Je suis allée faire mes courses hebdomadaires, et déjà la file de caddies à l’entrée du magasin, le vigile qui désigne ceux qui peuvent entrer, les 20 mn maximum autorisées, désinfecter la poignée de mon caddie, reculer derrière la ligne pour laisser le caissier pointer, tout cela m’a semblé familier. Ce n’est pourtant que la deuxième fois… Tout cela est déjà accepté et presque digéré. Notre monde a basculé du jour au lendemain, et déjà, ces nouveaux procédés sont devenus norme…

Hier, j’ai rempli un questionnaire visant à évaluer, entre autres, la façon dont nous vivons le confinement. Moi, ce qui me file la boule au ventre, c’est l’après. J’ai une angoisse phénoménale à l’idée de rependre notre vie d’avant, de recommencer comme si rien ne s’était passé, de n’en retirer aucune leçon sociétale… Depuis le temps que j’attends un basculement de la société… Je le vois, je le touche du doigt, et j’ai tellement peur qu’il ne se concrétise pas…

Pendant ce temps là, dehors, le printemps gronde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour pouvoir laisser un message, merci de résoudre : *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.