24/03/20 – Confinement, jour 9 : besoin d’air

Quand tu te réveilles avec un fond de mal de gorge, de légers étourdissements, et des courbatures, tu te dis que c’est cuit pour toi.

Et puis… Pas le moindre signe de fièvre. Ganglions pas plus gonflés que d’habitude. Le mal de gorge et la goutte au nez, par contre, c’est habituel en période de pollen… Puis ces courbatures, elles sont bizarrement situées : uniquement aux bras, un peu aux épaules… Ce serait pas le résultat de ma séance de Pilates d’hier ? Trois pompes et je suis KO, je suis vraiment une chochotte.

Restent les étourdissements, cette impression d’être à côté de mes pompes…

Bon sang mais c’est bien sûr ! Je suis photosensible. Hyper réactive à la lumière. Dès que le jour se lève, je suis réveillée. Même avec des rideaux bien épais : le moindre petit rai de lumière met fin à ma nuit. Je te dis pas comme je galère, l’été, quand le soleil se lève à 4h30…

De fait, aller prendre l’air, même si ce n’était que pour aller à la bulle à verres, m’a remis les idées en place. Aussitôt rentrée à la maison, les étourdissements ont repris. Je n’étais pas sortie assez longtemps. Donc, jardin tout le reste de l’après-midi… Avec les minis – même Rat d’bibli : j’avais pris son livre en otage.

On n’imagine pas l’importance de recevoir la lumière directe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour pouvoir laisser un message, merci de résoudre : *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.